Insufisance respiratoire : Définition

Avant de définir l’insuffisance respiratoire chronique, il faut bien comprendre le principe de la respiration :

  • A l’inspiration, le diaphragme se contracte et descend dans la cage thoracique, cela provoque un appel d’air de la bouche vers les poumons
  • A l’expiration le diaphragme remonte, les poumons se trouvent ainsi comprimés et l’air est chassé vers la bouche

L’enchaînement de l’inspiration et de l’expiration s’appelle la ventilation. Cela permet d’acheminer l’air vers les poumons. Les poumons agissent tel un filtre: ils prennent uniquement l’oxygène de l’air, le font passer dans le sang à l’inspiration et renvoient vers l’extérieur le gaz carbonique produit par les muscles du corps à l’expiration.

L’Insuffisance Respiratoire Chronique est définie comme l’incapacité permanente pour les poumons d’oxygéner normalement le sang :

  • Le filtre est « encrassé » ou prématurément vieilli
  • Les tuyaux bronchiques sont trop étroits ou encombrés de secrétions
  • L’oxygène ne passe plus à un taux suffisant dans les poumons

Conséquences de l’insuffisance respiratoire chronique

  • Essoufflement au repos, aggravé à l’effort (escalier, marche et des fois pour les gestes les plus simples de la vie comme se laver et s’habiller)
  • fatigue
  • manque d’appétit
  • troubles de la mémoire
  • baisse du moral

Pourquoi devient on Insuffisant Respiratoire Chronique ?

  • Suite à une maladie chronique d’origine bronchique: Asthme, bronchite chronique, dilatation des bronches
  • Suite à une maladie de la membrane pulmonaire: fibrose, emphysème
  • Le principal facteur de risque reste aujourd’hui le tabac, mais certaines professions favorisent le développement de l’insuffisance respiratoire: les mineurs et les ouvriers des chantiers navals (charbon, amiante, silice)